Une maison grillagée pour laisser passer la lumière

le
0

EN IMAGES - Une fermeture totale qui donne un sentiment d’ouverture ! C’est un concept pour le moins paradoxal, mais ingénieux. Surtout dans les ruelles étroites d’Ho Chi Minh-Ville, où les maisons sont toutes très sombres.

Les photos ne suffiront pas. Il faudrait probablement habiter cette maison pour savoir si l’on y ressent un sentiment d’intense liberté ou d’oppression. Baptisée «Hem House», on la trouve à Ho Chi Minh-Ville. Elle a été conçue par le cabinet d’architectes vietnamien Sanuki Daisuke. L’une des caractéristiques de cette maison se trouve dans sa localisation: en plein centre-ville, à l’angle de deux ruelles très étroites. Ces ruelles appelées «hems» - qui font parfois moins d’un mètre de largeur - font partie de la couleur locale.

Ces ruelles engendrent un problème de taille: si elles permettent d’optimiser l’espace et de construire davantage d’édifices, ceux-ci sont très peu aérés et ne laissent passer quasiment aucune lumière. Les habitants ont donc souvent l’impression d’habiter dans des caves, où la lumière est constamment allumée, relève le site Dezeen. C’est cette problématique qui intéresse les architectes de cette «Hem House.» Comment faire une maison lumineuse dans un environnement où il n’y a pas - ou peu - de lumière?

La réponse est simple: en multipliant les ouvertures. Sur les murs, sur le toit, et de part et d’autre de la maison. Mais ces ouvertures sont toutes grillagées!

Des immenses fenêtres irrégulièrement dispatchées

«Les maisons locales sont généralement très couvertes, dissimulées dans l’ombre, pour favoriser la sécurité et la confidentialité. Mais du coup, les maisons ont l’apparence de cages sombres», ont expliqué les architectes à Dezeen. Pour éviter ce phénomène ils ont donc multiplié les ouvertures et les fenêtres, irrégulièrement réparties. Ils ont également conçu un jardin sur le toit, qui laisse lui aussi passer la lumière dans la maison. Chaque ouverture est recouverte de maille d’acier - aux motifs variés.

Quid de l’intimité alors? Aucun problème: chaque ouverture a été placée à un angle bien précis, peu visible par les personnes qui longent la maison et le voisinage. Un travail méticuleux, tant les maisons sont collées les unes aux autres.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant