Une machination mise au jour pour le meurtre d'Hélène Pastor

le
1
UNE MACHINATION MISE AU JOUR POUR LE MEURTRE D'HÉLÈNE PASTOR
UNE MACHINATION MISE AU JOUR POUR LE MEURTRE D'HÉLÈNE PASTOR

MARSEILLE (Reuters) - Sept personnes, dont le gendre d'Hélène Pastor, le masseur de la famille et le tueur présumé de l'héritière de la plus grosse fortune de Monaco, ont été mis en examen vendredi à Marseille, a annoncé le procureur de la République.

Wojciech Janowski, concubin de Sylvia Pastor et ex-consul honoraire de Pologne à Monaco, est considéré comme le "commanditaire" du meurtre et le coach sportif en est "le véritable organisateur", a précisé Brice Robin.

Le mobile du gendre "pourrait être la volonté de mettre la main sur l'héritage" à venir de Sylvia Pastor, la fille d'Hélène Pastor, a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

Hélène Pastor, 77 ans, victime d'un guet-apens début mai à Nice, est décédée des suites de ses blessures dans la nuit du 20 au 21 mai dernier. Son chauffeur a été également tué.

Sylvia Pastor, interpellée dans un premier temps en même temps que 22 autres personnes, a été remise en liberté jeudi sans qu'aucune charge ne soit retenue contre elle.

Mais de forts soupçons pesaient sur son compagnon, des flux financiers suspects ayant été repérés sur les comptes bancaires de Wojciech Janowski.

Il a ainsi reçu 7,5 millions d'euros de sa concubine, mais ses comptes présentent un solde négatif de 900.000 euros, a précisé Brice Robin. "Donc, il a dépensé la somme totale de 8,4 millions d'euros, on ne sait pas pour quoi faire". Des liens étaient également apparus entre le masseur de la famille et les deux hommes venus de Marseille, dont l'un a tiré sur Hélène Pastor, tandis que l'autre faisait le guet.

Après avoir nié être impliqué, Wojciech Janowski a reconnu avoir versé 200.000 euros en liquide à Pascal Dauriac, le coach sportif de la famille, a ajouté le procureur de Marseille.

Selon Brice Robin, cet homme, "qui est le véritable organisateur" de l'assassinat, "a tout reconnu et a mis en cause Janowski".

Le masseur a dit avoir reçu 140.000 euros pour payer les différents protagonistes du meurtre, précisant avoir gardé 50.000 euros pour lui.

Interrogé par les enquêteurs sur le mobile du contrat, Pascal Dauriac a expliqué que Wojciech Janowski envisageait depuis longtemps de faire disparaître l'héritière "parce qu'il se sentait rejeté par la famille en général et Hélène Pastor en particulier".

Mais Sylvia Pastor "conteste entièrement cette affirmation", a dit Brice Robin, pour qui le gendre voulait mettre la main sur la fortune de sa belle-mère.

(Jean-François Rosnoblet et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M1531771 le vendredi 27 juin 2014 à 18:40

    Allé hop, au trou pour la fin de vos jours, vous allez voir, ça va vous changer de Monaco...!!! MDR