Une livrée jaune Renault à l'avenir pour Toro Rosso ?

le
0
Une livrée jaune Renault à l'avenir pour Toro Rosso ?
Une livrée jaune Renault à l'avenir pour Toro Rosso ?
Alors qu'il avait lancé cela comme une boutade, Helmut Marko s'est montré très sérieux au sujet de son idée de colorer en jaune la livrée des Toro Rosso dans le but d'aider Renault au niveau marketing.

Alors que les tensions étaient fortes après le Grand Prix d'Australie et que la rumeur, désormais vérifiée, que Renault songeait à racheter une écurie comme Toro Rosso pour redevenir constructeur de plein exercice, Helmut Marko avait avancé l'idée de repeindre en jaune les monoplaces de l'écurie italienne pour offrir une plateforme marketing plus intéressante au constructeur français. Dans une interview accordée au site officiel de la Formule 1, le conseiller de Red Bull pour les sports mécaniques est revenu à la charge, de manière plus sérieuse cette fois. « Renault se sent sous-représenté au niveau marketing donc il y a des discussions au sujet d'une vente de Toro Rosso à Renault ou, plus probablement, leur offrir une livrée jaune pour leur fournir une meilleure plateforme marketing » assure Helmut Marko. Il ajoute qu'un tel scénario ne pourrait se faire que si la relation technique entre Red Bull et Toro Rosso restait identique à celle qu'elle est actuellement.

Pas de discussions avec Audi, mais une porte ouverte...

Helmut Marko est aussi revenu sur certaines rumeurs entourant le futur à moyen terme de l'écurie Red Bull Racing. La première d'entre-elles concerne une possible arrivée d'Audi comme motoriste de l'équipe autrichienne, voire d'un rachat de l'écurie basée à Milton Keynes par la marque du groupe Volkswagen pour une somme avoisinant les 300 millions d'euros. A ce sujet, Helmut Marko n'a fait que reprendre les dires du grand patron du groupe Red Bull, Dietrich Mateschitz, et assuré qu'aucune discussion à ce sujet n'avait eu lieu avec un quelconque partenaire. « Nous avons un contrat avec Renault jusqu'à la fin de l'année 2016, ajoute Helmut Marko. Un nouveau motoriste devrait sans doute attendre de voir ce qu'il sera possible de faire avec les règles qui entreront en vigueur en 2017. Une décision à ce sujet devrait être prise assez rapidement pour laisser à un nouveau motoriste le temps de développer son moteur. Je pense que cela devrait durer au moins deux ans. » Quant à l'idée de développer un moteur Red Bull, Helmut Marko la rejette en bloc. « Nous ne sommes pas intéressés par l'idée de développer notre propre moteur. Nous sommes des constructeurs de châssis et une écurie, notre priorité est de faire de notre partenariat avec Renault à nouveau un succès. Si cela ne devait pas être le cas, il serait normal de chercher des alternatives. » Une porte quand même ouverte à Audi ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant