Une liste pour l'avenir

le
0
Une liste pour l'avenir
Une liste pour l'avenir

Vincent Collet, pourquoi Joakim Noah n'est pas là ?C'est simplement un forfait pour blessure. On a organisé une dernière rencontre il y a quelques jours avec Patrick Beesley (ndlr : Directeur Technique National) et nous avons décidé qu'il n'était pas possible de convoquer Joachim (ndlr : Joakim Noah).Si sa blessure s'améliore, pourrait-t-il vous rejoindre ?Je ne m'aventure pas jusque-là. C'est ferme et définitif. Je ne pense pas que ce soit possible pour qu'il nous rejoigne. Fabrice Gauthier est allé sur place pour le soigner. Beaucoup de choses ont été faîtes mais il a un vrai problème à la voûte plantaire.Avez-vous pensé à utiliser Boris Diaw en pivot ?C'est trop tôt pour le dire. C'est le jeu qui déterminera cela. Ce n'est pas une possibilité pour le moment. Je compte plus responsabiliser nos jeunes joueurs. Il faut être optimiste et saisir les occasions de les intégrer.

« Le parcours va être compliqué »

Cela vous gêne-t-il d'avoir tant d'absents ?J'espère que l'on fera regretter aux absents de ne pas être là. On va intégrer cette année de nouveaux jeunes, c'est très important. Il y a la génération des 81, 82 qui porte l'équipe depuis une décennie et il y a aussi la génération des Batum et Fournier qui est là et ils vont être de plus en plus présents. Un mot sur les adversaires probables?Le parcours va être compliqué. Même si on est premier à l'issue des deux premiers tours, on rencontrera forcément une grosse équipe. Il faut se donner les moyens de faire vivre ces objectifs. Il y a 2 ans, on avait une préparation remarquable, ce qui nous avait menés en finale de l'Euro. Sur notre chemin on pourra rencontrer le Monténégro et la Serbie, qui joueront presque à domicile et on sait qu'ils sont très forts.Les absences peuvent-elles vous faire rater les opportunités ?Je ne pense pas. Nos adversaires ont aussi des absents. Il faut se préparer avec les présents. On a la chance de pouvoir coacher une belle équipe et qui pourra se mêler aux meilleures places. Cela m'énerve de voir dans les médias dire qu'on allait avoir une grosse équipe. Il faut se persuader qu'on a une belle équipe. Il faudra travailler et je ne crois pas que l'Espagne soit affaiblie.Propos recueillis par Brice Laithier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant