Une légende est née

le
0

Vainqueur du Grand Prix d'Espagne, ce dimanche à Barcelone, Max Verstappen a écrit à seulement 18 ans une page de l'histoire de la F1 en devenant le plus jeune pilote ainsi que le premier Néerlandais a remporté un Grand Prix. Une légende est née.

Une légende est née ce dimanche sur le circuit de Barcelone. A seulement 18 ans et sept mois, Max Verstappen a remporté le Grand Prix d’Espagne, devenant du même coup le pilote le plus jeune de l’histoire à remporter un GP. Verstappen, premier Néerlandais également à remporter un Grand Prix de Formule 1, pulvérise le record de précocité de Sebastian Vettel, qui s’était imposé, lui, pour la première fois de sa carrière à 21 ans et trois mois. L’exploit du fils de l’ancien champion de la discipline, Jos Verstappen, est d’autant plus impressionnant que le tout jeune prodige de père néerlandais et de mère belge (il court sous licence néerlandaise) disputait dimanche sa première course sous les couleurs de Red Bull après le renvoi de Daniil Kvyat chez Toro Rosso, précisément l’ancienne écurie de Verstappen (Kvyat, 10eme, a terminé dans les points). Samedi encore, le vainqueur du jour avouait qu’il n’était pas encore bien installé dans son nouveau baquet, pas plus qu’il ne maîtrisait encore parfaitement sa nouvelle monoplace. Ce qui ne l’a pas empêché de passer le premier le drapeau à damiers devant les deux Ferrari de Kimi Raikkönen et Sebastian Vettel, qui complètent le podium aux côtés du héros du week-end. Les deux pilotes de la Scuderia, plus rapides en course, ont tenté une stratégie à trois arrêts, mais le pari s’est avéré perdant tandis que Sébastien Grosjean, lui, n’a pas terminé ce Grand Prix. Et les Mercedes ? Pour la première fois depuis le GP du Brésil en 2012, aucune des deux Flèches d’Argent n’a terminé la course. La faute à un accrochage avant même la fin du premier tour entre le leader intouchable du championnat du monde et son dauphin. « Ils se sont rentrés dedans, c’est très difficile d’attribuer une faute », analysait Toto Wolf à chaud. Au vu des images, il semble en effet que les deux champions soient fautifs, Rosberg fermant la porte à Hamilton, qui donne lui l’impression de trop insister pour dépasser (dans l’herbe) son coéquipier, passé devant lui aux feux verts. Même si l’Anglais avait déjà entamé son dépassement au moment de l’accrochage, il perd le contrôle de sa voiture et glisse sur le gazon. Une double sortie de piste en une qui a fait le bonheur du petit génie du volant qu’est Max Verstappen.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant