Une jurée anglaise coupable d'avoir contacté une accusée sur Facebook

le
0
Cette mère de famille risque deux ans de prison pour avoir discuté en ligne avec une jeune femme, lors de son procès l'an dernier dans une affaire de trafic de stupéfiants.

C'est une grande première en Grande-Bretagne: une jurée a été reconnue coupable d'avoir contacté une accusée via le réseau social Facebook pendant son procès. Joann Fraill, âgé de 40 ans et mère de trois enfants, a reconnu les faits devant la Haute Cour de Londres et avoué avoir «éprouvé une profonde empathie pour l'accusée», Jamie Sewart, 34 ans. Pour ce délit, elle risque deux ans de prison, l'a averti le président du tribunal, Igor Judge, qui prononcera sa peine jeudi.

L'affaire remonte à l'été dernier. Jamie Sewart est jugée pour une affaire complexe de trafic de stupéfiants dans laquelle son compagnon et plusieurs autres personnes sont également impliquées. Joann Fraill entre en contact avec la jeune femme alors que celle-ci a déjà été acquittée. Le procès n'est toutefois pas entièrement terminé et il reste une accusation en suspens.

Dans un échange de mails du 3 août, Joann confie à Jamie que cette charge va être levée et qu'elle pourra quant

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant