Une Iranienne aveuglée à l'acide refuse la loi du talion

le
0
La jeune femme, défigurée en 2004 pour avoir refusé une demande en mariage, a gracié son agresseur, qui devait lui aussi être rendu aveugle par de l'acide.

¼il pour ½il, dent pour dent. Telle aurait dû être la loi appliquée à l'encontre de Majid Movahedi, un Iranien qui avait, en 2004, défiguré et aveuglé à l'acide une jeune femme qui refusait ses demandes en mariage. Mais la victime, Ameneh Bahrami, en a voulu autrement. Elle a pardonné à son agresseur et renoncé à l'application de la loi du talion, selon laquelle ce dernier aurait dû être aveuglé dimanche.

Le procureur de Téhéran, Abbas Jafari Dolatabadi, a confirmé que la jeune femme avait renoncé à réclamer l'aveuglement de son agresseur quelques instants avant l'application de la sentence à l'hôpital de Téhéran dépendant de l'autorité judiciaire. La jeune femme a en revanche exigé d'être dédommagée selon le principe du «prix du sang», a-t-il ajouté.

Ameneh Bahrami a expliqué dimanche qu'elle avait «lutté pendant sept ans pour obtenir ce verdict», mais avait décidé d'accorder son pardon à la dernière minute parce que le verset du Co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant