Une inversion du chômage impossible dans les faits

le
0
ANALYSE - Avec la nouvelle baisse enregistrée au troisième trimestre 2013, l'emploi salarié retrouve son niveau de mi-2005.

Rien n'y fait! La France continue inexorablement de détruire des emplois: 17.000 au troisième trimestre, selon la première estimation de l'Insee, portant à 107. 700 la saignée sur un an. Ceux qui voient le verre à moitié plein remarqueront que les destructions d'emplois entre juin et septembre ont été deux fois moins importantes que les trois mois précédents. Et que l'intérim, un indicateur avancé du marché du travail, semble sortir la tête de l'eau, après huit trimestres quasi ininterrompus dans le rouge. Ceux qui voient en revanche le verre à moitié vide objecteront qu'il s'agit du 6e trimestre d'affilée de baisse de l'emploi salarié - le 9e même, si on exclut le léger rebond de début 2012. Quant à l'intérim, ses effectifs restent inférieurs (de plus de 20%) au niveau record enregistré en 2007.

La situation devient particuliè...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant