Une interdiction du "Printemps français" à l'étude

le
25
UNE INTERDICTION DU "PRINTEMPS FRANÇAIS" À L'ÉTUDE
UNE INTERDICTION DU "PRINTEMPS FRANÇAIS" À L'ÉTUDE

PARIS (Reuters) - Manuel Valls a annoncé vendredi qu'une interdiction du "Printemps français", la frange radicale du mouvement d'opposition au mariage pour tous, allait être étudiée après les menaces proférées à l'encontre de plusieurs personnalités ainsi que du gouvernement.

A deux jours d'une nouvelle manifestation des opposants à la loi sur le mariage homosexuel promulguée le 18 mai, le ministre de l'Intérieur a dit s'attendre à une forte présence de groupes d'extrême droite dimanche dans le cortège parisien.

Dans un communiqué publié mercredi, le "Printemps français" menace de prendre pour cible "le gouvernement actuel et tous ses appendices, les partis politiques de la collaboration et les lobbies où s'élaborent les programmes de l'idéologie et les organes qui la diffusent".

"C'est un appel à la violence et il y a de nombreuses menaces même de mort et je ne les prends pas à la légère", a réagi Manuel Valls sur France Info. "La justice va devoir agir parce que c'est intolérable que dans la République il puisse y avoir ces messages de haine."

Interrogé sur une possible interdiction du "Printemps français", il a répondu: "Bien sûr, nous allons l'étudier parce que ces propos sont inacceptables, il n'y a pas de place pour des groupes qui défient la République, la démocratie et qui s'attaquent aussi à des individus."

"Laissez-moi vous dire mon inquiétude", a insisté Manuel Valls. "Des groupes radicaux d'extrême droite veulent venir en nombre non pour manifester mais pour créer l'affrontement et le désordre et pour s'en prendre aux symboles de la République."

A partir du moment où une loi a été votée par le parlement qu'elle a reçu l'aval du Conseil constitutionnel, "il est temps que tout le monde accepte ce choix", a ajouté le ministre.

Réagissant sur i>Télé, la porte-parole du "Printemps français", Béatrice Bourges, a émis des doutes sur la capacité du gouvernement d'interdire ce qu'elle qualifie d'"état d'esprit".

"Interdire un état d'esprit, ça me paraît assez compliqué", a-t-elle dit. "Au-delà de cela, ça veut tout simplement dire que tout ce qui n'est pas politiquement correct ou conforme va être réprimé dans notre pays. Je ne pensais pas que Manuel Valls irait aussi loin."

"Je suis triste que dans ce pays on arrive dans un tel déni de démocratie. Comment peut-on interdire juste quelque chose qui dérange? Il n'y a jamais eu d'appel à la violence. Je préférerais que Manuel Valls s'attaque aux vrais sujets de sécurité dans notre pays."

Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jsrlak1 le vendredi 24 mai 2013 à 15:17

    Et une interdiction des socialistes, est-ce aussi à l'étude. Car ils imposent leurs points de vue à tous et contre toute volonté de dialogue ou de concertation... (même à l'assemblée où le débat autour de la loi Taubira n'a existé que pour les média)

  • p-mart le vendredi 24 mai 2013 à 13:11

    c'est surtout pour faire peur aux persopnnes ou aux familles qui auraient voulu manifester tranquillement dimanche et qui, vu les propos de valls, vont hésiter a prendre des risques, non ? D'où une baisse du nombre de manifestant...trop facile de manipuler le petit peuple....

  • isobar le vendredi 24 mai 2013 à 13:02

    elle est belle la monarchie presidentielle avec tous ses nouveaux nobles!

  • isobar le vendredi 24 mai 2013 à 13:00

    ce qui ne va pas dans leur sens est extremiste ? c'est ca ? c'est La pensée unique...ou est la democratie la dedans ? Ils se disent republicains et democrates, alors qu'ils fassent un referendum et qu'il s ne nous imposent pas une loi. Qui sont les fachos ? ceux qui se defendent pas se faire entendre ou ceux qui les empechent et les insultent de non democrate...socialiste fachiste ?

  • M2496257 le vendredi 24 mai 2013 à 12:26

    Sans faire de politique , je trouve bizarre que lorsque ce sont des groupuscules d'extréme gauche qui proférent des menaces ( voire tue cf action directe ) silence radio et à l'inverse pour une possible menace d'extéme droite ( qui se réunisent dans une cabine téléphonique vus le nombres d activistes! ) la c est la chasse à courre!!Il y a une loi , appliquons la de manière juste et sans passions. Quand tous sont égaux devant la loi il n'y a plus de ressentiments . CQFD

  • viniciou le vendredi 24 mai 2013 à 12:20

    pas de referundum, pas de democratie Mr valls, vous récoltez avec les autres ministre le résultat de la non écoute du peuple

  • slivo le vendredi 24 mai 2013 à 12:16

    qui sème le vent récolte la tempête . . . Proverbe Biblique !

  • laeti453 le vendredi 24 mai 2013 à 12:05

    Laissez nous rire, héhéhé

  • laeti453 le vendredi 24 mai 2013 à 12:05

    Le fascisme des familles ne passera pas!

  • laeti453 le vendredi 24 mai 2013 à 12:04

    Quel homme, ce Ministre! Il va nous défendre contre la Peste Brune!