Une incroyable immersion au c?ur de l'organisation État islamique

le
1
Jürgen Tödenhorfer, interviewé par CNN à son retour d'irak, le 22 décembre 2014. 
Jürgen Tödenhorfer, interviewé par CNN à son retour d'irak, le 22 décembre 2014. 

Jürgen Todenhöfer et son fils, Frédéric, sont les premiers journalistes non musulmans - et probablement les seuls - à avoir mis volontairement les pieds à Raqqa et à Mossoul et à en être sortis avec la tête sur les épaules. Autorisés par l'organisation État islamique à passer dix jours dans le califat autoproclamé, les deux hommes livrent un incroyable récit dans un livre à paraître mardi 5 avril aux éditions Greystone. Intitulé My Journey into the head of terror : ten days in the islamic state, l'ouvrage détaille le quotidien des millions de gens qui vivent sous le joug de Daech. Il raconte ce que les journalistes (« embedded » et constamment surveillés) ont eu le droit ou l'interdiction de voir.

À 74 ans, Jürgen est un habitué des fronts. Il a voyagé en Syrie, en Irak et en Afghanistan, a publié des best-sellers et a réalisé plusieurs reportages, dont un sur les talibans. Ancien homme politique, ses positions sont parfois controversées. Il se fait, dans les années 80, le porte-parole du désarmement et se dit contre les opérations américaines en Irak et en Afghanistan. Il fait également polémique en 2012 lorsque, après avoir rencontré Bachar el-Assad, il met en doute certaines affirmations des rebelles. Lui se défend et affirme que, durant toute sa carrière, il a toujours parlé à toutes les parties, aux régimes en place comme aux combattants armés.

« Je ne me sens pas suffisamment...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 8 mois

    Voilà des gens qui ne craignent pas d'affronter la réalité et de dire la vérité. Nombre de journaleux feraient bien de s'en inspirer.