Une immersion inédite dans le royaume du shit

le
0
Le journaliste Jérôme Pierrat accompagne un trafiquant de drogue venu tester sa marchandise directement dans le rif marocain. 
Le journaliste Jérôme Pierrat accompagne un trafiquant de drogue venu tester sa marchandise directement dans le rif marocain. 

 

 

Jamais journaliste n'avait réussi pareille infiltration dans le royaume des trafiquants de drogue. Jérôme Pierrat, spécialiste du grand banditisme et du crime organisé, s'est immergé pendant des mois dans le « rif » marocain, le paradis du shit. Des milliers et des milliers d'hectares cultivés à l'abri des autorités peu regardantes, dans les montagnes du nord du pays. De trafiquant en trafiquant, d'intermédiaire en intermédiaire, Jérôme Pierrat rend visite à ces cultivateurs de l'ombre et à ces fermes un peu spéciales. Il assiste ? et filme, le plus souvent en caméra cachée ? à la transformation des têtes de marijuana en résine de cannabis fumée par des millions de consommateurs en France et en Europe. Une fabrication artisanale avec tamis et pilons. De 300 euros à 1 300 euros le kilo pour les meilleures qualités. Une fois la Méditerranée passée, le prix de vente décuple.

 

 

Les trafiquants vont directement sur place pour passer commande et s'assurer de la qualité de la marchandise. Les plus gros importateurs ont même le privilège de choisir leur mode de conditionnement, et d'apposer un emblème ou une marque sur la dope : un animal ou des lettres, par exemple. Avec malice, Jérôme Pierrat, qui se fait passer pour un trafiquant cherchant 30 tonnes de cannabis, demande à ce que « C+ » soit inscrit sur ses pains. On aura compris la référence à la célèbre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant