Une histoire de flingue, une histoire de fous

le
0

C'est une histoire surréaliste qui s'est déroulée dans une chambre d'hôtel, l'an dernier à Istanbul. Une histoire dont on connaît les détails depuis quelques semaines seulement, depuis que Hüseyin Çalhano?lu, père de Hakan, en a parlé dans la presse turque : son fils, ainsi que Ömer Toprak auraient été menacés par Gökhan Töre avec un flingue, pour une sombre histoire de drague mal placée. Et le weekend dernier, le joueur du Bayer Leverkusen, invité sur la ZDF, a tenu à livrer sa propre version des faits, qui ne correspondent pas tout à fait à ceux que l'on trouve dans un rapport de police. Une histoire digne d'un feuilleton turc.

L'histoire avait été relayée par Bild une première fois en juin dernier : en octobre 2013, suite à la défaite 2-0 de la Turquie face au Pays-Bas à Istanbul (match comptant pour les qualifs à la Coupe du monde brésilienne), quelques K?rm?z? Beyazl?lar (les Rouge et Blanc) étaient restés sur place, attendant de repartir le lendemain en avion chez leurs employeurs respectifs. C'est le cas d'Ömer Toprak et de Hakan Çalhano?lu. Toprak et Çalhano?lu, accompagnés par un pote de Toprak, avaient décidé d'aller boire un verre. Sur leur route, ils croisent Gökhan Töre, leur coéquipier en sélection, accompagné d'un ami. Pour une raison inconnue, une embrouille éclate. Toprak, son pote et Çalhano?lu retournent à l'hôtel, dans leur chambre. Quelque temps plus tard, Töre débarque, frappe à leur porte. Personne n'ouvre. Et puis on ne sait trop comment, Töre parvient à se procurer le badge de la chambre de ses coéquipiers, y entre avec son pote, qui dégaine un pistolet et se met à braquer Toprak et Çalhano?lu. Devant le surréalisme de la scène, le gun est rangé, et Töre et son pote finissent par partir.
Un curieux hasard
À cause de l'engouement créé par la Coupe du monde au Brésil, cette histoire est un peu tombée aux oubliettes. Mais elle est revenue sur le tapis vers la mi-octobre, lorsque la Turquie s'est retrouvée à jouer deux matchs comptant pour les éliminatoires de l'Euro 2016. Ömer Toprak et Hakan Çalhano?lu n'ont pas été convoqués par Fatih Terim pour la réception de la République tchèque et le voyage en Lettonie. Officiellement, les joueurs du Bayer Leverkusen étaient blessés, suite à la rencontre face à Paderborn en championnat : problèmes musculaires pour l'un, bobo au mollet pour l'autre. De son côté, Töre était bel et bien là. Chose étonnante : quand on regarde tous les matchs disputés par la Turquie depuis octobre 2013, Toprak et Çalhano?lu n'ont jamais été convoqués en même temps quand Töre l'était. Et finalement, c'est Hüseyin Çalhano?lu, le père de Hakan, qui a fini par lâcher le morceau dans la presse turque. « Je demande à Fatih Terim : comment réagirait-il si on menaçait son fils avec une arme à feu ? Je suis un père, et j'attends des explications de sa part. [ ] Il y avait une arme dans cette histoire. Je ne veux pas diaboliser Gökhan, mais il s'est mal comporté. Hakan et Ömer ne joueront plus jamais dans une...

...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant