Une hirondelle ne fait pas le printemps

le , mis à jour le
1
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)
Un opérateur de marchés derrière sa console. (© DR)

La bonne nouvelle ne réside pas tant dans le rebond de l’indice ISM manufacturier en février, qui risque d’être sans lendemain, que dans la démonstration de la particularité de la récession industrielle américaine liée au pétrole de schiste. Exit la thèse grotesque d’une fin de cycle aux Etats-Unis, qui démoralisa les investisseurs en ce début d’année.

Exit aussi le spectre infondé d’un retour de la crise dans la zone euro sur fond de baisse du dollar, qui valut aux actions européennes de surréagir à la baisse.

Enfin, le rebond du pétrole a favorisé le rebond des actions. Néanmoins, la tendance reste modérément baissière, alimentée par la poursuite de la baisse du PMI mondial. En Europe, où la reprise s’essouffle, la stagnation du consensus favorise la volatilité maintenant que les prix sont redevenus corrects.

En rebondissant avec la production d’énergie, l’ISM confirme le caractère particulier de la récession industrielle américaine, écartant le spectre de la fin de cycle aux Etats-Unis

Entre la vigueur de la consommation, la solidité des chiffres d’emploi et le rebond des commandes de biens d’équipement, les Cassandres ont abandonné la thèse de la fin du cycle américain improprement fondée sur sa durée de sept ans et sur la chute de l’indice ISM jusqu’à 48.

À défaut d’être extrapolable, le rebond à 49,5 en février, de

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • spcmg71 il y a 9 mois

    nous marquons tous nos calendriers : le 08 mars 2016, le revenu dit : "Exit la thèse grotesque d’une fin de cycle aux Etats-Unis." Il n'y aura donc pas de récession aux US en 2016/2017.