Une grève des agents de sûreté perturbe le trafic aérien

le
0

LYON (Reuters) - La totalité des vols au départ de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry ont été annulés vendredi à partir de la mi-journée et des perturbations ont eu lieu à l'aéroport parisien de Roissy en raison d'un mouvement de grève national des agents de sûreté.

Cette grève de 24 heures reconductible a été lancée par les syndicats des sociétés de sûreté aéroportuaire, qui emploient environ 10.000 salariés.

Les organisations demandent une revalorisation de leurs salaires et l'amélioration des conditions de travail.

A Lyon, 32 vols ont pu être opérés vendredi matin avec un retard moyen de deux heures et huit ont été annulés, a indiqué la direction de l'aéroport.

Elle a demandé aux voyageurs dont les vols étaient programmés à partir de la mi-journée "de ne pas se rendre à l'aéroport". En revanche, les arrivées sont maintenues toutes la journée, sans que les correspondances puissent être assurées.

Initialement, 382 vols (187 à l'arrivée et 195 au départ) étaient programmés dans la journée.

Dans la région parisienne, la situation était normale à Orly, a indiqué Aéroports de Paris (ADP) dans un communiqué.

En revanche, à Roissy-Charles de Gaulle, le mouvement a entraîné pour les passagers des temps d'attente de 20 à 40 minutes à certains postes de contrôle en ce jour de fort trafic lié aux départs en vacances de Noël.

Ces temps d'attente aux contrôles pouvaient "occasionner des retards de 30 à 45 minutes au départ de certains vols" et certains vols en provenance des aéroports de province pouvaient également être retardés à l'arrivée", a ajouté ADP.

Le mouvement étant susceptible de se poursuivre, ADP, qui a mobilisé plus de 200 agents d'accueil supplémentaires, invite les passagers à arriver plus tôt aux aéroports durant le week-end.

Catherine Lagrange, avec Gérard Bon à Paris, édité par Patrick Vignal

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant