Une greffe du coeur annulée après une grève dans l'aérien

le
0
Un avion transportant des chirurgiens devant prélever un greffon a fait demi-tour en apprenant que l'aéroport de Metz, fermé pour cause de grève des contrôleurs aériens, n'allait pas rouvrir. Ces derniers expliquent n'avoir jamais été mis au courant du vol.

La grève, la semaine dernière, des contrôleurs aériens a eu des conséquences dramatiques pour une malade de Saint-Nazaire. Une erreur de communication couplée au débrayage ont entraîné l'annulation de sa greffe du c½ur, explique mardi RTL.

Lundi 2 avril, un avion décolle de l'aéroport de Nantes. À son bord, une équipe médicale qui se rend à Metz pour récupérer le c½ur d'une patiente en état de mort cérébrale. Le temps presse: les chirurgiens ne disposent que de quatre heures pour prélever le greffon et le réimplanter. Mais le délai s'avère impossible à tenir à cause de la fermeture de l'aéroport de Metz-Nancy Lorraine suite à la grève des contrôleurs qui protestent contre leur transfert à Strasbourg. L'avion ne peut pas se poser à Metz. Le Samu conseille à l'équipe de se dérouter vers l'aéroport de Nancy-Essay mais le détour ne permet pas de rentrer à temps à Nantes. Les médecins décident donc de faire demi-tour.

Un fiasco incompréhen

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant