Une «grande part» de l'avion Rio-Paris localisée en mer

le
0
Près de deux ans après le crash de l'AF 447 au large du Brésil, une partie de l'habitacle qui renferme des corps identifiables a été découverte. Les enquêteurs espèrent maintenant retrouver les boîtes noires de l'appareil

Après trois campagnes de recherches infructueuses, menées durant près de deux ans, une «grande part» de l'Airbus A330-203 d'Air France assurant le vol Rio-Paris et qui s'est abîmé le 1er juin 2009 a été localisée en mer. Il s'agit d'une partie de l'habitacle de l'appareil, qui renferme des corps identifiables, a dit Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie et des Transports sur France Inter. Les deux moteurs ont aussi été localisés. «Tout n'a pas explosé, il y a une partie de l'habitacle et dans cette partie de l'habitacle, il y a des corps», a-t-elle dit. «Il y a des identifications possibles». La ministre, comme le secrétaire d'Etat aux Transports Thierry Mariani, a refusé de préciser le nombre de corps découverts. «On garde un certain nombre de détails pour les familles des victimes», a dit Thierry Mariani sur France Info, ajoutant que cette découverte était «une surprise». Les opérations de «remontée de l'avion» et des corps de victimes po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant