Une grande diversité règne sur la vente des médicaments en Europe

le
0
L'avis rendu jeudi par l'Autorité de la concurrence sur le marché des médicaments appelle à une ouverture du marché des produits d'automédication. Une pratique déjà adoptée depuis longtemps par certains de nos voisins européens, tandis que d'autres résistent encore.
o Le Royaume-Uni, précurseur de la libéralisation

Le système britannique fut le premier à permettre la vente de produits d'automédication en dehors des pharmacies, il y a plus de cent ans. On trouve outre-Manche plusieurs chaînes de pharmacies, à prendre au sens anglais du terme: des moyennes surfaces tenant de la droguerie et du supermarché, où l'on peut trouver des produits alimentaires, d'hygiène, du matériel photographique et de l'automédication en libre accès.

Ces magasins, dont les enseignes les plus connues se nomment Boots ou Llyods, disposent souvent en outre d'un comptoir proposant les services d'une pharmacie traditionnelle. Les clients peuvent y retirer leurs médica...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant