Une grande déception pour Jean-Michel Aulas

le
0
Une grande déception pour Jean-Michel Aulas
Une grande déception pour Jean-Michel Aulas

Jean-Michel Aulas n'a pas caché sa déception après la lourde défaite de Lyon à Nice vendredi soir (3-0). Le président de l'OL a toutefois tenu à féliciter Mathieu Valbuena pour son comportement, tout en mettant en garde Mapou Yanga-Mbiwa, encore très décevant.

Jean-Michel Aulas, une soirée compliquée pour l’OL…
C’est une grosse déception parce que l’on avait l’impression que l’on allait gagner au bout d’une demi-heure. Puis, on s’est liquéfié. C’est une grande déception, on n’a pas du tout montré les qualités indispensables pour gagner un match de haut niveau. En particulier sur le plan de l’intensité et de l’agressivité. Il va falloir disséquer et oublier ce match pour repartir du bon pied.

Mapou Yanga-Mbiwa, que vous avez recruté cet été, a beaucoup de mal depuis le début de la saison. Avez-vous discuté avec lui ?
Non, c’est le ressort et la relation avec l’entraîneur. Le président est là pour faire des bilans et éventuellement recadrer un certain nombre de choses quand cela ne va pas bien. Mais c’est vrai que l’on a vu un joueur en difficulté tout au long du match, et je pense qu’à partir du moment où les choses ne se passaient pas bien, ça ne l’a pas aidé. Il doit avoir aussi des problèmes de mental, et quand les choses ne démarrent pas bien, c’est un calvaire. Peut-être faut-il savoir faire évoluer l’organisation. Ce soir (vendredi), Samuel Umtiti n’était pas là. On a dit que le derby a laissé des traces chez les Stéphanois, mais nous aussi on avait Samuel de blessé. Et quand il n’est pas là, c’est beaucoup plus dur.

Mathieu Valbuena connu une journée compliquée, il a été auditionné à Paris. Comment s’est passée sa journée ?
Je pense qu’il y a des choses qui relèvent du secret des échanges entre la justice et Mathieu. On a là un garçon sur lequel la Fédération et la sélection peuvent compter. Il a encore été excellent alors qu’il a passé une journée compliquée. Convoquer un joueur un jour de match, c’est une anomalie, ce n’est pas l’aider. Mais il n’a rien dit. On a mis à sa disposition les moyens de pouvoir arriver à Nice. Et il a été l’un des meilleurs sur le terrain, donc chapeau. Le président de la Ligue est venu dans le vestiaire pour l’encourager et pour lui monter qu’il a plein de gens derrière. A Lyon, on est vraiment avec Mathieu pour ne pas que l’on transforme une victime en situation de pénalisé, ce qui semble être le cas depuis le début de cette affaire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant