Une gestion obligataire active est primordiale dans l'environnement actuel

le
0
(NEWSManagers.com) - Quelles solutions obligataires pour la rentrée 2011? Dans le contexte actuel, Robeco estime qu'une approche dynamique est indispensable. " La gestion active est primordiale dans un environnement de forte volatilité" , a indiqué le 20 septembre Edith Siermann, responsable gestion obligataire et membre du comité de direction Robeco AM, de passage à Paris. " La période que nous traversons est difficile mais très favorable pour l' investissement obligataire. Elle pourrait d'ailleurs nous montrer l'importance de la gestion active" , a-t-elle ajouté en contrepoint aux débats sur les mérites respectifs des gestions passive et active.

Edith Siermann préconise de favoriser une allocation se concentrant davantage sur une combinaison des risques absolus et relatifs, de ne pas hésiter à prendre des décisions d' actifs plus franches, reposant sur un horizon à un an et sur une vision du cycle de marché et enfin, de faire usage des allocations tactiques et de diversification des classes d' actifs, afin de surmonter le faible coussin de rendement obligataire.

Sur le crédit par exemple, Robeco relève que les valorisations sont revenues aux niveaux de 2009 et offrent de nouveaux points d' entrée. Dans ce contexte, Robeco, qui affirme qu' il faut être " contrarian" sur le crédit, notamment sur le high yield, a une position longue beta, dans l' attente de fortes surperformances dans les mois à venir.
Au terme du premier semestre 2011, les actifs obligataires sous gestion de Robeco s' élevaient à quelque 38 milliards d' euros, dont près de 17 milliards d' euros dans le crédit.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant