Une garde à vue levée après l'attentat de Nice-source

le
0
    PARIS, 18 juillet (Reuters) - Une garde à vue a été levée 
dans la nuit de dimanche à lundi dans le cadre de l'enquête sur 
l'attaque meurtrière de jeudi soir à Nice et six autres étaient 
toujours en cours lundi matin, a-t-on appris de source 
judiciaire.  
    Selon une autre source, trois des six personnes sont 
interrogées à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine) dans les locaux 
des services anti-terroristes. Les locaux de la Sous-direction 
anti-terroriste (SDAT) et de la Direction générale de la 
Sécurité intérieure (DGSI), qui sont co-saisies de l'enquête, se 
trouvent dans cette ville.      
    L'épouse de l'auteur de l'attaque -- un Tunisien de 31 ans, 
inconnu des services de renseignement -- avait également été 
entendue par les enquêteurs dès vendredi mais sa garde à vue 
avait été levée samedi. Mohamed Lahouaiej Bouhlel, père de trois 
enfants, était séparé de sa femme. 
    Dans les affaires de terrorisme, la garde à vue peut 
atteindre 96 heures en France, soit 48 heures de plus que la 
durée d'une garde à vue dans les affaires de droit commun. 
    L'attaque commise par Mohamed Lahouaiej Bouhlel, qui a foncé 
au volant de son camion sur la foule rassemblée sur la Promenade 
des Anglais à l'occasion des festivités du 14-Juillet, a fait 84 
morts et plus de 300 blessés.      
 
 (Service France et Myriam Rivet, édité par Eric Faye) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant