Une fusion Steria/Sopra «serait crédible»

le
0
Selon CM-CIC, Sopra pourrait s'adosser à un fonds ou à une SSII, qui lui donnerait les moyens de développer à la fois ses activités de services informatiques et sa filiale logicielle Axway. Sopra ayant précédemment échoué dans la séparation de ces deux divisions.

Quand Sopra a annoncé fin septembre l'arrêt de son processus de séparation des activités d'Axway et de Sopra Group, la surprise était générale. Une annonce qui cachait un profond désaccord entre Pierre-André Martel, président-fondateur de Caravelle et deuxième actionnaire du groupe (17,5% du capital), et les dirigeants de Sopra, avec Pierre Pasquier à la direction générale et Dominique Illien, directeur général délégué.

Comme le décrit Dov Levy, analyste chez CM-CIC Securities, ce conflit interne s'étale sur la place publique et «a tourné au dialogue de sourds». D'un côté Pierre-André Martel estime que «le PDG de Sopra, Pierre Pasquier, ne livre pas son projet pour le groupe. De plus, il a 75 ans, n'a pas préparé sa succession et a limogé son directeur général» Dominique Illien, le 22 juin dernier. De son côté, Sopra estime que «la stratégie de Sopra est claire et a été approuvée par le conseil d'administration. Quant au départ de Dominique Il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant