Une frappe de la coalition aurait tué 52 civils en Syrie

le , mis à jour à 21:38
0

(Actualisé, commentaire US, nouveaux raids) BEYROUTH, 2 mai (Reuters) - Un raid aérien mené vendredi dans la région d'Alep, dans le nord-ouest de la Syrie, par la coalition formée par les Etats-Unis a tué 52 civils, dont sept enfants, a annoncé samedi l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH). L'organisation non-gouvernementale, qui dresse quotidiennement le bilan du conflit en s'appuyant sur un réseau local d'informateurs, explique que le raid de vendredi a touché par erreur des civils dans un village de la rive orientale de l'Euphrate, près de la deuxième ville de Syrie. Les victimes appartiennent à six familles différentes et 13 personnes au moins sont par ailleurs portées disparues, a-t-elle ajouté. L'armée américaine n'a pas confirmé la mort de civils lors de cette attaque mais a dit mener des investigations. "Nous n'avons actuellement aucune information qui vienne corroborer ces allégations sur la mort de civils", a dit le commandant Curt Kellogg, porte-parole du "Central Command" américain. Depuis le début des frappes internationales en Syrie le 23 septembre dernier et jusqu'à la fin avril, 66 civils avaient été tués dans ces raids aériens, selon l'OSDH. Les frappes, pratiquement quotidiennes, ont fait 2.000 morts dans les rangs de l'Etat islamique (EI), selon le même décompte. La coalition a annoncé avoir mené de vendredi à samedi 24 nouveaux raids aériens contre l'EI -- 17 en Syrie et sept en Irak. (Mariam Karouny, Jean-Philippe Lefief, Marc Angrand et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant