Une Française interdite de voyage aux Etats-Unis... à cause de son nom ?

le
1
Une Française interdite de voyage aux Etats-Unis... à cause de son nom ?
Une Française interdite de voyage aux Etats-Unis... à cause de son nom ?

La plaisanterie ne l'amuse plus. Aida Alic, 33 ans, n'a pas pu prendre l'avion pour les Etats-Unis car elle était «blacklistée» du fait, pense-t-elle, de la ressemblance de son nom prononcé à l'envers avec celui de l'organisation terroriste Al-Qaïda. 

Selon le «Dauphiné Libéré» qui rapporte son histoire ce vendredi, la jeune femme devait embarquer mercredi à l'aéroport de Genève dans un vol de la compagnie Swiss pour New York, en compagnie de son mari, Sébastien Michel, et de leurs enfants. Prévu de longue date, le voyage avait été financé «par la cagnotte de mariage» du couple, il y a un an et demi.

A l'aéroport, «on m'a dit qu'ils avaient reçu un appel de l'immigration américaine disant que j'étais blacklistée et que je ne pouvais pas monter à bord», détaille Aïda, originaire de Savoie. Aucune explication n'a été donnée à la famille qui a dû renoncer à ses dix jours de vacances new-yorkaises et rentrer à La Motte-Servolex, près de Chambéry.

«C'est l'explication qui me semble la plus probable»

Pour en savoir plus, la jeune femme consulte les sites de l'administration américaine, et en «déduit» qu'elle a pu être interdite d'accès au territoire américain à cause de son patronyme. «Mon nom (Alic Aida) peut être assimilé à un groupe terroriste. C'est arrivé qu'on me fasse la remarque pour rigoler», dit-elle. «C'est l'explication qui me semble la plus probable», ajoute cette conseillère en formation, née à Zvornik (Bosnie-Herzégovine) mais de nationalité française.

La compagnie aérienne Swiss a répondu qu'elle était tenue «de respecter les demandes d'interdiction d'entrée sur les territoires des autres pays». «Dans le cas présent, si l'administration américaine émet une interdiction d'entrée pour un citoyen, qu'il soit Suisse, Français ou autre, c'est notre devoir d'empêcher la personne de monter à bord. Si la personne arrive à New York, on est en tort», a insisté un ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mqsd le vendredi 25 avr 2014 à 14:28

    qu'elle voyage en BosnieBien vus les ricains