Une forte radioactivité mesurée au large de Fukushima

le
0
L'opérateur de la centrale nucléaire japonaise a annoncé que les radiations enregistrées en mer étaient plusieurs centaines de fois supérieures aux relevés précédents. Un phénomène normal, selon l'IRSN.

Tepco, l'opérateur de la centrale nucléaire de Fukushima, a révélé mercredi les résultats de ses dernières analyses en milieu marin. Et ceux-ci ne sont pas, de prime abord, rassurants : à 15 km au large de la centrale, située au bord de l'océan Pacifique, les échantillons présentaient 1400 becquerels de césium 137 par kilo, soit 600 fois plus que le niveau maximum de 2,3 becquerels trouvé jusqu'à présent, selon l'AFP.

Les prélèvements contenaient par ailleurs 1300 becquerels de césium 134 et 190 becquerels d'iode 131. D'autres mesures effectuées à un autre endroit, à 20 km de la centrale, affichent des niveaux similaires.

«Ce sont des concentrations élevées, mais qui ne paraissent pas extravagantes au vu des circonstances», explique au Figaro.fr Didier Champion, directeur de l'environnement et de l'intervention à l'Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN). Il y a près d'un mois, quelque 520 tonnes d'eau très contaminée s'étaient écoulé

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant