Une fonctionnaire homosexuelle obtient un congé parental

le
1
C'est une première dans l'administration. Le Conseil général de Seine-et-Marne vient d'accorder à l'une de ses salariées, dont la compagne doit accoucher dans un mois, un congé de parentalité.

«Cette salariée a sollicité un congé que l'on appelle traditionnellement «de paternité», raconte Vincent Eblé, président PS du Conseil général. Il est vrai que je me suis interrogé, mais j'ai rapidement dit «oui»: ce que l'on accorde naturellement à un homme, il me semblait raisonnable de l'accorder à une conjointe! À partir du moment où la légalisation du mariage entre deux personnes du même sexe est tranchée -et pour moi elle l'est- il me semble normal de traiter tous les couples de la même façon».

La réforme du règlement intérieur, approuvée ce vendredi en commission technique paritaire, sera présentée le 23 novembre en séance publique. Ce congé de parentalité de 11 jours, «un cadeau du Conseil général, dont j'assume évidemment seul la charge financière», précise Vincent Eblé, sera applicable à tous les salariés du Conseil général.

Se battre contre les injustices

«Cette décision me permet d'être reconnue par mon employeur comme parent à

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 8 oct 2012 à 17:44

    Les minorités quelle qu’elles soient, sont comme un ver dans le bois...elles rongent tout de l’intérieur jusqu’à ce que la civilisation s’écroule !!!......