«Une fois la loi votée, elle doit s'appliquer» 

le
0
Le ministre du Travail, Éric Woerth, demande aux syndicats de cesser d'appeler à manifester une fois la réforme adoptée.

LE FIGARO. -Vous avez accéléré le vote de la réforme des retraites au Sénat. Était-ce pour tourner la page pendant les vacances, avec l'espoir de dégonfler la mobilisation?

Éric WOERTH. -Ce vote intervient après trois semaines de débat intense, l'un des plus longs sous la Ve République au Sénat. Nous y avons passé cent quarante heures sur le texte, en particulier sur l'âge de départ, la pénibilité, les carrières longues, la médecine du travail ou la situation des femmes. On était entré dans une phase où la gauche posait les mêmes questions que dix jours plus tôt et proposait des articles supplémentaires, dont la plupart consistaient à commander des rapports. Faire durer le débat pour le seul plaisir de le faire durer n'avait aucun sens. La loi devrait être définitivement adoptée d'ici à mercredi.

Pourquoi avoir accepté in extremis un amendement envisageant de remettre à plat tout le système?

Notre document d'orientation, en mai, disait déjà qu'on ü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant