Une fin de campagne un peu moins en pente douce pour Alain Juppé

le
0
Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé, lors d'un meeting de campagne au Zénith de Paris, le 14 novembre.
Le maire de Bordeaux et candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé, lors d'un meeting de campagne au Zénith de Paris, le 14 novembre.

Toujours en tête des sondages, la sérénité du maire de Bordeaux commence à être perturbée à l’approche du premier tour de la primaire, dimanche.

A cinq jours du premier tour de la primaire de la droite, l’heure n’est pas à l’improvisation. Encore moins quand on est le favori des sondages. Et surtout pas quand on aime les campagnes millimétrées. Lundi 14 novembre, au Zénith de Paris, Alain Juppé a joué une nouvelle fois sa carte maîtresse : celle du rassembleur.

Le candidat a d’abord mis en scène ses soutiens. Sur cette photo de famille de la droite et du centre réunis : Patrick Devedjian, député des Hauts-de-Seine désenchanté du sarkozysme depuis longtemps, Marielle de Sarnez, vice-présidente du Mouvement démocrate (MoDem), Jean-Christophe Lagarde, président de l’Union des démocrates et indépendants (UDI), et Valérie Pécresse, fillonniste reconverti au juppéisme. Chacun y a été de son attaque contre Nicolas Sarkozy, rarement cité mais dans toutes les pensées. « La France n’a pas besoin d’un mini-Trump à l’Elysée », a lancé M. Lagarde rejoint par Mme Pécresse : « Ce n’est pas avec les solutions de 2007 ou de 2012 que nous réglerons les problèmes des Français. »

De quoi chauffer les 6 000 partisans du maire de Bordeaux qui assume le combat face à l’ancien président de la République. « Ceux qui se sont montrés les plus pusillanimes quand ils étaient au pouvoir gonflent aujourd’hui leurs biceps : “On va voir ce qu’on va voir.” On a déjà vu », a-t-il déclaré dans une allusion transparente à M. Sarkozy.

« Droit dans mes bottes, je resterai… »

Meeting après meeting, l’ancien premier ministre continue à dérouler ses pr...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant