Une fillette transformée en kamikaze fait cinq morts au Nigeria

le
0

BAUCHI, Nigeria, 22 février (Reuters) - Une petite fille lestée d'une ceinture d'explosifs a fait cinq morts et des dizaines de blessés à un poste de contrôle devant un marché dimanche à Potiskum dans le nord-est du Nigeria, ont rapporté des témoins. "Elle a refusé les vérifications à l'entrée du marché et une dispute a suivi", a déclaré un témoin, Ibrahim Maishago, joint par téléphone. "Elle a fait exploser la bombe, trouvant la mort avec cinq autres personnes. Beaucoup ont été blessés." L'attentat n'a pas été revendiqué mais porte la marque de la secte islamiste Boko Haram. Les insurgés ont subi une série de défaites ces derniers temps dans le cadre d'une offensive militaire lancée par le Nigeria et les pays voisins, Cameroun, Niger et Tchad, mais semblent encore capables de faire des morts en menant des attentats surprises. ID:nL5N0VV0NJ Un autre habitant, Bala Potiskum, a dit avoir vu des dizaines de blessés transportés en urgence à l'hôpital après l'explosion. Les deux témoins ont décrit la kamikaze comme une "petite fille", estimant qu'elle ne pouvait pas voir plus de huit ans. Boko Haram a pris l'habitude depuis l'an dernier d'utiliser des kamikazes de sexe féminin, parfois de très jeunes filles. Le président nigérian Goodluck Jonathan, très critiqué pour son manque de fermeté contre Boko Haram, remettra son mandant en jeu lors de l'élection présidentielle du 28 mars qui sera dominée par les questions de sécurité. (Ardo Abdallah; Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant