Une femme interrompt la conférence de presse de la BCE

le
0

(Actualisé avec précisions, police, revendication) FRANCFORT, 15 avril (Reuters) - Une femme est parvenue mercredi à interrompre brièvement la conférence de presse de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), au siège de celle-ci à Francfort, pour protester contre le caractère selon elle "dictatorial" de l'institution. "A bas la dictature de la BCE!", a crié cette femme en t-shirt noir tout en jetant ce qui semblait être des confetti et des feuilles de papier au-dessus de la table à laquelle était assise Mario Draghi. Elle a eu le temps de faire le V de la victoire en souriant avant que plusieurs hommes en costume gris ne l'emmènent. Mario Draghi, visiblement très surpris, a pu rapdiement reprendre le fil de sa conférence de presse, sans faire le moindre commentaire sur cette irruption. La police allemande a ensuite déclaré que la manifestante était une femme de 21 ans originaire de Hambourg et qu'elle était en train d'être interrogée. Le groupe féministe des "Femen" a revendiqué l'action sur le réseau social Twitter. (Jeremy Gaunt, avec Caroline Copley à Berlin, Marc Angrand pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant