Une femme gendarme intègre pour la première fois un peloton de montagne

le
0
Vérane Bonneuil, sportive de 27 ans, a rejoint sa nouvelle affectation à Morez, dans le Jura. Aujourd'hui, quelque 14 700 femmes sont affectées en gendarmerie, soit près de 15 % des effectifs.

La maréchaussée se conjugue plus que jamais au féminin. Pour la première fois de son histoire, une femme vient en effet d'intégrer un Peloton de gendarmerie de montagne (PGM) au terme d'une série de tests extrêmement sélectifs. Experte en escalade, en alpinisme ou encore en secours à personnes par technique de treuillage, Vérane Bonneuil a rejoint sa nouvelle affectation à Morez, dans le Jura.

Enfant des cimes née à Gap (Hautes-Alpes), cette sportive de 27 ans intègre l'école de gendarmerie de Châteaulin après avoir fait «maths sup» et «maths spé». Sortie troisième de sa promotion, elle fait ses premières armes en Brigade territoriale à Castellane (Alpes-de-Haute-Provence) avant d'être titularisée sous-officier de carrière il y a deux ans.

Celle qui rêve de devenir guide de haute montagne et de rejoindre un jour un Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) dans les Alpes ou les Pyrénées a subi un véritable entraînement d'athlète, alternant gestes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant