Une femme élue gouverneur de Tokyo pour la première fois

le
0
    TOKYO, 31 juillet (Reuters) - Les habitants de Tokyo ont élu 
pour la première fois dimanche une femme au poste de gouverneur 
de la ville, après la démission de ses deux prédécesseurs sur 
fond de scandales liés aux préparatifs des Jeux olympiques de 
2020. 
    Yuriko Koike, qui fut également la première femme ministre 
de la Défense du Japon, a battu un autre membre de son parti, 
Hiroya Masuda, et le journaliste classé à gauche Shuntaro 
Torigoe, selon un sondage à la sortie des urnes réalisé par la 
chaîne de télévision NHK. 
    Elle avait déclenché la colère de sa formation, le Parti 
libéral-démocrate du Premier ministre Shinzo Abe, en annonçant 
sa candidature sans attendre de recevoir l'investiture - 
finalement accordée à Hiroya Masuda. 
    A son nouveau poste, cette ancienne journaliste âgée de 64 
ans sera confrontée à une série de défis: le vieillissement de 
la capitale du Japon, la pénurie de places de garderies mais, 
surtout, la supervision de la préparation des Jeux de 2020. 
    La réputation de la ville a été entachée par les retards 
pris dans les travaux de construction du stade olympique et par 
le changement de logo après une polémique due à des soupçons de 
plagiat   et il revient à Yuriko Koike de la redorer. 
    "Les Jeux olympiques sont juste devant nous. Je veux m'en 
servir pour bâtir le nouveau Tokyo pour l'après-2020", 
avait-elle déclaré lors de sa campagne. 
 
 (Elaine Lies et Ami Miyazaki; Simon Carraud pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant