Une femme aux valeurs de Madame Clicquot

le
0
VIDÉO - Elle est née dans les gants. Elle dirige l'entreprise familiale, la Ganterie Agnelle, dans le respect des traditions et du savoir-faire. Elle crée avec les grands noms de la mode. Elle a reçu le prestigieux prix Veuve Clicquot de la femme d'affaires. Sophie Grégoire, une femme, tout court

Pour sa vingthuitième édition, le prestigieux prix Veuve Clicquot de la Femme d'Affaires a été attribué à Sophie Grégoire, qui a adopté à l'âge de 18 ans la Ganterie Agnelle, fondée par son arrière grand-père en 1937.

Agnelle ? Une marque présente dans 450 points de ventes en France, dans des magasins de luxe, et sur les podiums des plus beaux défilés de mode parisiens (Dior, Givenchy...). Dans l'unique atelier de fabrication Agnelle, à Saint-Junien - le berceau familial - 40 employés s'impliquent «corps et âme» dans la création de gants, tous uniques.

Sophie Grégoire respire la féminité. Elle est audacieuse. Et elle met un point d'honneur à créer dans l'art et la tradition. Rien n'a changé : les machines sont les mêmes et le savoir-faire intact. Mais en soixante-dix ans, Agnelle est devenue une griffe de gants de renom.

De Jean-Paul Gaultier à John Galliano en passant par Christian Dior, Lanvin, Sonia Rykiel et Celine, tous s'en remettent au talent de cette

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant