Une farce de génie, des zombies ferroviaires et le retour du Predator : notre sélection cinéma

le
0
Une farce de génie, des zombies ferroviaires et le retour du Predator : notre sélection cinéma
Une farce de génie, des zombies ferroviaires et le retour du Predator : notre sélection cinéma

Chaque mercredi, La Matinale vous présente son choix de films à voir sur grand écran.

Les vacances filent en pente douce vers la rentrée. La preuve : les raisons de retourner dans les salles obscures se multiplient. D’abord avec Toni Erdmann, sensation du dernier Festival de Cannes, ensuite avec trois films de genre – zombies, thriller psychologique et invasion extraterrestre – qui maintiennent, par leur énergie, l’ambiance estivale.

LE PÈRE, LA FILLE ET L’ESPRIT DE DÉRISION : « Toni Erdmann », de Maren Ade

Il y a autant de manières d’aimer Toni Erdmann que de spectateurs, la preuve, les deux critiques publiées dans Le Monde, d’abord au moment du passage du film en compétition au Festival de Cannes puis ce mercredi 17 août, pour sa sortie en salles. Pour ajouter un grain de sel, voici deux raisons contradictoires et complémentaires d’aller voir le film de la réalisatrice allemande Maren Ade.

Le film a beau être une comédie, il fait preuve d’une rigueur intellectuelle rare, embrassant la trajectoire d’un pays, la géographie d’un continent, avec une sûreté de vision confondante. Winfried/Toni Erdmann incarne la génération de l’après-guerre, celle qui voulait expier et construire. Sa fille, Ines, doit habiter le monde que les baby-boomers lui ont laissé, une Europe unifiée (cette Allemande travaille à Bucarest), un marché mondial (elle œuvre à mettre l’industrie pétrolière roumaine aux normes de l’Union européenne), une géographie lissée (elle fait ses courses dans une de ces galeries marchandes que l’on pourrait trouver aussi bien à Marseille qu’à Dortmund)...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant