Une faible consommation qui pèse sur les résultats

le
0
Alléger
"A l’image des autres valeurs du secteur, Fleury Michon constate également une rupture de ses ventes à compter du mois de mai. Les tensions récentes sur le pouvoir d’achat se traduisent par une réduction du budget consacré à l’alimentaire (impact sur les volumes) mais affectent également les comportements d’achat. Le recul plus sensible observé sur les produits élaborés et la montée en puissance des MDD et circuits Hard Discount ont également tendance à peser sur l’effet mix-produit. Alors que la croissance du premier trimestre a été molle (+1,3%), la perspective d’une baisse des ventes au second trimestre rend selon nous plus difficile la réalisation de l’objectif annuel. Notre prévision de chiffre d’affaires annuel a ainsi été revue à 513,7 millions d’euros contre 531,6 millions d’euros initialement. Opinion Alléger maintenue."
Christine Ropert
Gilbert Dupont


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant