Une ex-maîtresse de DSK prête à témoigner

le
0
Cette femme, qui aurait eu une liaison avec l'ancien patron du FMI il y a 14 ans, dénonce le style inquisiteur de l'avocat de Nafissatou Diallo. Elle dit avoir du mal à croire aux accusations pesant contre son ex-amant

Une fois n'est pas coutume, un nouveau témoin potentiel plutôt favorable à Dominique Strauss-Kahn vient d'émerger. Une ancienne maîtresse de DSK s'est dite prête dans le Journal du Dimanche à témoigner devant la justice américaine. Basée aux Etats-Unis, cette consultante française ne s'est pas encore entretenu avec le procureur de Manhattan, dont le bureau l'aurait contactée. En revanche, elle a parlé à l'avocat de Nafissatou Diallo, Kenneth Thompson … dont les méthodes l'ont exaspérée. Marie-Victorine M. dénonce «des questions brutales, comme dans un interrogatoire de police ».

Kenneth Thompson «m'a couru après pendant une semaine. J'avais des messages tous les jours», raconte cette jeune femme de 38 ans, née d'une mère espagnole et d'un père congolais. «C'est à partir de ce moment que j'ai engagé mon avocate». «Nous avons eu une conférence téléphonique avec lui le 18 juillet pendant quarante-cinq minutes. Mais je lui ai répondu sèchement parce que

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant