Une ex-candidate FN dénonce le racisme au Front national

le
0
Marine Le Pen.
Marine Le Pen.

"Ce n'était pas mon but que cette histoire prenne une ampleur nationale", regrette Nadia Portheault, candidate Front national à la mairie de Saint-Alban (Haute-Garonne), jointe au téléphone par Le Point.fr. Cette jeune femme d'origine algérienne et Thierry, son mari, très engagés en faveur de Marine Le Pen dans cette commune située près de Toulouse, viennent de découvrir qu'il y a des racistes au Front national. "Je ne veux pas en dire plus, cela ne se passe pas très bien avec la direction à Paris."

Dans un article paru dans La Voix du Midi, Nadia Portheault affirmait avoir été victime d'insultes et de comportements discriminatoires de la part de cadres locaux. "Toi et tes enfants, vous êtes bons pour le four", lui a-t-on lancé. "Je confirme tout ce qu'a écrit La Voix du Midi. Rien n'a été ajouté ni retiré", plaide cette déçue du lepénisme. Wallerand de Saint-Just, l'avocat du Front national, dément qu'une plainte ait été déposée contre Nadia Portheault. Même s'il juge son attitude "scandaleuse". "Elle ne donne aucune preuve de ce qu'elle avance", insiste Me Wallerand de Saint-Just. "On l'investit dans la banlieue de Toulouse, tout de même. Et ensuite, elle vient nous dégueuler dessus. Sur un plan juridique, rien n'est engagé, mais sur un plan humain, cette attitude est pour le moins suspecte." Selon Serge Laroze, le responsable départemental du parti de Marine Le Pen, cité dans La Voix du Midi, "il n'y...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant