Une étudiante lyonnaise détenue en Turquie

le
0
Soupçonnée d'appartenance à une organisation terroriste, une franco-turque en échange Erasmus dans le pays est en garde à vue depuis un mois.

Depuis un mois, Sevil Sevimli, étudiante lyonnaise de 19 ans, est placée en garde à vue préventive en Turquie. Les autorités la soupçonnent d'entretenir des liens avec une organisation clandestine d'extrême-gauche, le Front-Parti de libération du peuple révolutionnaire (DHKP-C), à l'origine de nombreux attentats depuis 1976.

La jeune Française, qui a également la nationalité turque, est partie en échange Erasmus à l'université Anatolie d'Eskisehir (300 km au sud-est d'Istanbul) «afin de mieux connaître son pays d'origine», explique son avocat, Me Sami Kahraman. Elle a été arrêtée le 10 mai avec cinq autres jeunes, et est depuis détenue pour appartenance à une «organisation armée».

Les demandes du Quai d'Orsay sans suite

Son avocat estime que les enquêteurs n'ont aucune preuve tangible. La jeune étudiante a été interrogée sur sa présence à une marche le 1er mai, à un concert de Grup Yorum, groupe musical luttant pour les droits et les libertés depuis 19...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant