Une étude épingle la France pour son taux de suicide en prison

le
2
LE TAUX DE SUICIDE DANS LES PRISONS FRANÇAISES PARMI LES PLUS ÉLEVÉS D'EUROPE
LE TAUX DE SUICIDE DANS LES PRISONS FRANÇAISES PARMI LES PLUS ÉLEVÉS D'EUROPE

STRASBOURG (Reuters) - La France occupe la cinquième place en Europe pour le taux de suicide dans les prisons, révèle une étude publiée mardi par le Conseil de l?Europe.

Avec un taux de 15,6 suicides pour 10.000 détenus en 2011, les prisons françaises se révèlent deux fois plus mortifères que la moyenne (7,7) des 43 Etats qui ont fourni des données sur le sujet.

Seuls le Luxembourg, la Finlande, le Monténégro et la Slovénie enregistrent un ratio de suicides plus élevé selon cette étude "Space" confiée chaque année à l?Institut de criminologie et de droit pénal de l?université de Lausanne.

Toutes causes confondues, c?est dans des pays comme l?Arménie, l?Azerbaïdjan, la Moldavie, la Serbie ou l?Ukraine qu?on meurt le plus en prison avec des taux de 60 à plus de 80 décès pour 10.000 prisonniers.

La fédération de Russie, où les conditions de détention sont souvent pointées du doigt par les arrêts de la Cour européenne des droits de l?homme, n?a pas fourni de données sur le sujet.

La population carcérale elle-même a légèrement diminué entre 2011 et 2012, passant de 155 à 150 détenus pour 100.000 habitants, tandis que le taux d?occupation des prisons s?établissait en 2012 à 97,7 détenus pour 100 places.

"Le problème du surpeuplement est resté aigu pour 22 administrations pénitentiaires européennes contre 23 en 2011", note cependant l?étude.

La France, dont la population carcérale a augmenté de 5.2% en 2012 ? et de 26% par rapport à 2003 - se classe au huitième rang de ces pays en difficulté avec 117 détenus pour 100 places.

Les auteurs de l?étude invitent toutefois à interpréter ce classement avec prudence, tous les pays n?ayant pas la même appréciation de ce que sont les capacités de leurs établissements pénitentiaires.

(Gilbert Reilhac, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7403983 le mardi 29 avr 2014 à 12:03

    Le conseil de l'Europe ... C'est quoi ce Bazard là ??? En voilà une étude de têtes "pensantes dégénérées" qui nous coute encore un max d'euro !!! Cela devient vraiment du n'importe quoi !!!

  • LeRaleur le mardi 29 avr 2014 à 11:37

    Ah ouais, et les suicides des personnes âgées, agriculteurs, travailleurs ne pouvant plus vivre convenablement. Le suicide des tolards, on s'en fout éperdument.