Une étude du FMI conteste les théories de Thomas Piketty sur les inégalités

le
3
Wall street à New york en juilet 2016.
Wall street à New york en juilet 2016.

Selon un expert du Fonds monétaire international, l’économiste français se serait trompé dans son analyse des sources des inégalités de revenus.

Trois ans après sa parution, Le Capital au XXIe siècle (Seuil, 2013), de Thomas Piketty, n’en finit pas de déchaîner les passions. Tous les deux ou trois mois, un nouvel article tente avec plus ou moins de sérieux (et de bonne foi) de démonter les arguments développés par l’économiste français dans son best-seller de 970 pages. Dernier exemple en date : une étude publiée début août par Carlos Goes, un économiste du Fonds monétaire international (FMI).

Signalée par le magazine Challenges, celle-ci se penche sur la théorie de M. Piketty, selon laquelle les inégalités de revenus tendent à augmenter quand les revenus du capital (les rentes foncières, les loyers, les dividendes…) progressent plus vite que la croissance. Pour le vérifier, M. Goes a passé en revue trente ans de données dans dix-neuf pays industrialisés.

Résultat ? « Je ne trouve aucune preuve empirique attestant que la dynamique se produit dans le sens évoqué par M. Piketty », assène l’auteur, tout en saluant la richesse des données de l’ouvrage mis en cause. Avant d’enfoncer le clou : « en fait, il n’offre guère plus que quelques corrélations apparentes que le lecteur peut voir sur des graphiques ».

Prudence L’économiste du FMI ne s’arrête pas là. Selon lui, dans plus de 75 % des pays observés, une hausse des revenus du capital supérieure de 1 % à la croissance économique ne se traduit pas, à court terme, par une hausse de la part détenue par les plus riches, mais plutôt par sa baisse ! M. Piketty aurait néglig...

Retrouvez cet article sur LeMonde.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7163258 il y a 4 mois

    Le modèle capitaliste tellement décrié! Mais comment se fait-il que depuis 1900 à nos jour ce système nourrit 5.6 milliards de citoyens terriens de plus avec le même malheureux solde de mal nourris, mais qui évidement a fortement baissé proportionnellement 700 000 000 sur 1 700 000 000 en 1900 et 700 000 000 sur 7 349 472 000 en 2015.

  • M7163258 il y a 4 mois

    suite Les grandes famines durant cette période ont été pour la plupart dues à des régimes totalitaires « égalitaires » sous Staline et sous Mao actuellement en Coré du Nord et quelques dictatures Africaines et le cas particulier de l'Inde.

  • M6426934 il y a 4 mois

    Piketti devrait se rendre dans les pays socialistes ( cuba;vénézuéla chez tous ceux qu'il défend ) afin de revenir les pieds sur tere