Une erreur humaine à l'origine de l'accident de trains en Bavière

le
0
    BERLIN, 16 février (Reuters) - La collision entre deux 
trains la semaine dernière en Bavière, fatale à onze personnes, 
a été provoquée par une erreur humaine, a annoncé mardi le 
procureur chargé de l'enquête. 
    Wolfgang Giese a précisé lors d'une conférence de presse que 
l'enquête avait mis en exergue le rôle joué par un contrôleur 
qui se serait trompé dans la signalisation. 
    "Son comportement n'a pas été conforme aux règles 
applicables. S'il s'était comporté correctement et conformément 
(aux règles), cet accident de train ne se serait pas produit", a 
ajouté le procureur, précisant que l'enquête n'avait établi 
aucune intentionalité dans cette erreur. 
    Les deux trains sont entrés en collision le 9 février au 
matin alors qu'ils circulaient en sens contraire sur une portion 
à voie unique entre la ville thermale de Bad Aibling et 
Kolbermoor, au sud-est de Munich, près de la frontière 
autrichienne. L'accident a fait onze morts et 24 blessés graves. 
    D'après les enquêteurs, le contrôleur expérimenté -- il a 
fini sa formation en 1997 -- se serait aperçu de son erreur et 
aurait lancé un signal d'alerte qui n'a pas été reçu par les 
conducteurs des deux trains. Il risque d'être poursuivi pour 
homicide par imprudence. 
    L'accident est le plus grave survenu dans le secteur du 
transport ferroviaire en Allemagne depuis le déraillement d'un 
train à grande vitesse qui a fait 101 morts en 1998. 
 
 (Tina Bellon; Henri-Pierre André pour le service français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant