«Une époque marquée par le manque d'estime de soi »

le
0
INTERVIEW - Pour Alain Ehrenberg, sociologue,directeur de recherches au CNRS, notre époque voit apparaître de nouvelles souffrances psychiques.

LE FIGARO. - Pensez-vous que les ruptures marquent davantage notre époque que par le passé?

Alain Ehrenberg. - Oui, et elles se formulent à travers l'explosion de la «souffrance sociale». Depuis les années 1980, les professionnels de terrain (cliniciens, travailleurs sociaux, etc.) estiment assister à l'émergence de nouvelles manières de souffrir dans la société française. Celles-ci se caractérisent par l'intrication de problèmes sociaux et de problèmes psychologiques où dominent des angoisses de perte et d'insuffisance. Le travail flexible, la précarité et le chômage de masse, d'un côté, l'accroissement de la liberté de choix qu'a représentée l'émancipation des m½urs, de l'autre, convergent: elles mettent en lumière des souffrances liées à des idéaux sociaux vis-à-vis desquels les gens...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant