Une enseignante mutée auprès de sa fille handicapée grâce à une pétition

le , mis à jour le
2
Âgêe de 18 mois, la petite Callie souffre d'une maladie rare. Sa mère Tiphaine a obtenu sa mutation pour se rapprocher d'elle après un long bras de fer avec l'Éducation nationale.
Âgêe de 18 mois, la petite Callie souffre d'une maladie rare. Sa mère Tiphaine a obtenu sa mutation pour se rapprocher d'elle après un long bras de fer avec l'Éducation nationale.

C'est le dénouement heureux d'un long bras de fer avec l'Éducation nationale. Tiphaine, jeune professeur des écoles travaillant dans les Hauts-de-Seine, demandait depuis deux ans sa mutation en Bretagne ou vit son mari et ses deux filles, dont la benjamine Callie est atteinte d'une maladie rare. Après avoir essuyé de nombreux refus de l'administration, elle a annoncé dimanche avoir obtenu gain de cause grâce à une pétition lancée sur le site Change.org. Adressée à la ministre de l'Éducation nationale ainsi qu'au président de la République, elle a récolté plus de 60 000 signatures en deux semaines.

Tiphaine cherchait à obtenir cette mutation depuis la naissance de sa deuxième fille, Callie. Âgée aujourd'hui d'un an et demi, elle est atteinte du syndrome de Vacter, une maladie rare qui implique de multiples malformations congénitales et un suivi médical très lourd. Tiphaine et son mari souhaitent alors déménager dans le Morbihan, pour se rapprocher de leurs familles respectives dans ce moment difficile. L'époux de Tiphaine, lui aussi enseignant, obtient rapidement sa mutation pour cause de priorité médicale. Celle de Tiphaine est refusée. Diplômée en 2013, elle a dû mettre sa jeune carrière entre parenthèses, sa grossesse comportant des risques. Après la naissance de Callie, elle a également dû s'absenter à plusieurs reprises pour être auprès de sa fille, qui a déjà subi cinq lourdes opérations chirurgicales. Résultat,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 10 mois

    Cette manie dans l'EN de nommer en poste à Marseille un lillois et vice versa...bande de .....

  • jfvl il y a 10 mois

    Dans l'éducation nationale c'est comme dans les anciens monopole d'état, il faut d'abord s'inscrire auprès du syndicat majoritaire et après demander des faveurs sinon....