Une enseignante jugée pour avoir eu une liaison avec une élève

le
3
Le tribunal correctionnel de Lille juge lundi une enseignante qui a reconnu avoir eu une liaison avec une de ses élèves, mineure, pendant quelques mois. Son avocate a demandé un huis-clos.

Dire que l'affaire est sensible est un euphémisme. Beaucoup aimeraient même l'oublier, et préfèrent ne pas ou ne plus la commenter. C'est en avril dernier qu'elle a éclaté: une enseignante du collège Louise-Michel à Lille-Sud, un quartier populaire de Lille (Nord), est arrêtée et mise en examen pour atteinte sexuelle sur mineure de moins de 15 ans par personne ayant autorité. La professeure d'anglais reconnaît les faits: elle a entretenu une relation avec une de ses élèves, âgée de 14 ans. Selon le quotidien La Voix du Nord , c'est la maman de la jeune fille qui a alerté la police.

L'enseignante est mutée. La polémique naît, les articles se multiplient. Quelques mois plus tard, au collège Louise-Michel, on essaie d'oublier cette histoire qui a mis sous le feu d...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • c.debarg le mardi 24 sept 2013 à 15:57

    après tout si c'est une histoire d'amour , il n'y a pas viol !

  • porec le mardi 24 sept 2013 à 14:01

    Depuis le Mariage pour Tous imposé au pays par une équipe de saboteurs (Hollande/Taubira and Co)les zomos sont lâchés! Gare à vos enfants! Au Secours

  • SaasFee le mardi 24 sept 2013 à 08:20

    Pourquoi le mot "pédophilie" n'est il pas employé pour décrire cette sombre histoire ?