Une enquête en Corse sur les conséquences de Tchernobyl

le
0
Les données collectées seront analysées par des chercheurs italiens, dans le but de déterminer les possibles conséquences sanitaires du nuage radioactif de 1986.

Près de trente ans après l'explosion du réacteur de Tchernobyl, une vaste enquête est lancée dans l'île de Beauté, pour savoir si oui ou non un lien de causalité existe entre la plus grande catastrophe du nucléaire civil et différentes maladies contractées par les Corses. La Collectivité territoriale de Corse (CTC) a diffusé cette semaine un appel à la population pour «recenser les pathologies déclarées après le passage du nuage radioactif: maladies du sang (hémopathies malignes, lymphomes ou leucémies) et maladies de la thyroïde».

L'appel de la collectivité s'adresse aux personnes ayant résidé en Corse à partir de 1975 et ayant contracté ce type de maladies entre 1980 et 2010. Les données recueillies seront transmises à une équipe de chercheurs de l'hôpital Galliera de Gênes, en Italie, qui a remporté l'appel d'offre lancé par l'Assemblée de Corse.

Cancers de la thyroïde

L'origine de l'étude épidémiologique remonte à octobre 2011. Les élus corses

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant