Une enquête administrative après des soupçons de pédophilie à l'école

le
0
Luc Chatel entend l'émotion des familles qui ont l'impression de n'avoir pas été assez informées.

Y a-t-il eu dysfonctionnement ou faute de l'institution? C'est la question que posent les parents de l'école Chateaubriand de Créteil, après qu'un professeur a été mis en examen pour attouchements sexuels sur trois petites filles de 4 ans. Alors qu'une cellule de crise a été mise en place dans l'école et que le rectorat doit recevoir les parents des victimes dans la journée, la colère est de mise à Créteil.

Le 19 mars, le professeur de 48 ans est interpellé et mis en examen pour agression sur mineures de moins de 15 ans après la plainte de deux familles. Depuis, celles-ci ont l'impression d'avoir été livrées à elles-mêmes par l'Éducation nationale, au point que l'un des parents envisage de porter plainte contre le rectorat.

Au ministère, on se dit «extrêmement attentif aux conséquences de ce drame épouvantable». Luc Chatel a demandé au recteur de recevoir les familles «pour leur apporter toutes les nouvelles informations dont il dispose sur cette épouvantabl

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant