Une employée licenciée pour avoir abusé de Facebook au travail

le
1
La cour d'appel de Pau a validé ce licenciement, justifié par l'utilisation abusive des réseaux sociaux par l'employée aux dépens de sa productivité.

Au bureau, tu ne pokeras point. C'est ce qu'a appris à ses dépens une employée d'une agence d'intérim située à Anglet (Pyrénée-Atlantiques). Cette chargée de recrutement a été licenciée pour une utilisation trop intensive de Facebook sur son lieu de travail. La cour d'appel de Pau a validé ce licenciement.

Une productivité en berne

Selon les juges, les connexions «très fréquentes» de l'employée à Facebook, mais aussi à sa boîte mail personnelle et à un site de vente en ligne, justifie son licenciement car cela affectait son travail. On reprochait en effet à la chargée de recrutement un manque d'attention. «Elle prétendait être débordée quand des explications lui étaient demandées», précise l'avocat de l'agence d'intérim, Eric Bourdeau, dans une interview accordée au journal Sud Ouest.

Le dir...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ppetitj le lundi 9 sept 2013 à 11:41

    Etonnant que les syndicats ne crient pas au scandale...