Une élue travailliste prête à briguer la direction du Labour

le
0
 (Ajoute réaction des syndicats, situation au sein du Parti 
conservateur) 
    LONDRES, 29 juin (Reuters) - La députée travailliste Angela 
Eagle annoncera jeudi qu'elle compte briguer la direction du 
Labour, dont l'actuel chef Jeremy Corbyn est fortement contesté 
depuis le vote en faveur du "Brexit", rapporte mercredi la BBC. 
    Angela Eagle fait partie d'un groupe d'une vingtaine de 
membres du "gouvernement fantôme" travailliste qui ont 
démissionné ces derniers jours, reprochant au leader du Labour 
de ne pas avoir fait suffisamment campagne en faveur du 
"maintien" du Royaume-Uni dans l'Union européenne avant le 
référendum du 23 juin. Elle était chargée des Entreprises et de 
l'Innovation dans le "shadow cabinet" du Labour. 
    Une motion de défiance a été votée mardi par une large 
majorité des députés du Parti travailliste contre Jeremy Corbyn, 
mais celui-ci exclut de démissionner, soulignant qu'il a été élu 
l'an dernier par la base du parti d'opposition.  
    Mercredi, dans un communiqué conjoint, les dirigeants de dix 
grands syndicats ont déclaré que la crise au sein du Parti 
travailliste était "profondément regrettable et inutile", tout 
en estimant que le poste de Jeremy Corbyn ne devrait pas être 
contesté sinon par des procédures démocratiques prévues par les 
statuts du parti.  
    Le vote en faveur du Brexit a également ouvert une bataille 
pour la succession de David Cameron à la tête du Parti 
conservateur, ce dernier ayant annoncé qu'il démissionnerait en 
septembre.  
    Un seul candidat s'est pour l'instant déclaré, l'ancien 
ministre du Travail Stephen Crabb, mais l'ancien ministre de la 
Défense Liam Fox devrait annoncer jeudi sa candidature.  
    L'ancien maire de Londres Boris Johnson, chef de file du 
camp favorable au Brexit, et la ministre de l'Intérieur Theresa 
May font pour le moment figure de favoris, aux yeux des 
bookmakers. 
    Un sondage effectué par l'institut YouGov pour le quotidien 
The Times montre que Theresa May serait soutenue par 55% des 
membres du Parti conservateur contre 38% pour Boris Johnson si 
les deux présentaient leur candidature à la direction des 
Tories. 
 
 (William Schomberg; Jean-Stéphane Brosse pour le service 
français) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant