Une électrique gagne à Pikes Peak

le , mis à jour à 01:10
0
C'est au volant d'une barquette électrique que le Rhys Millen a remporté la célèbre course de côte de Pikes Peak dans le Colorado (États-Unis).
C'est au volant d'une barquette électrique que le Rhys Millen a remporté la célèbre course de côte de Pikes Peak dans le Colorado (États-Unis).

La logique est respectée. C'est une barquette (prototype à carrosserie ouverte) électrique pilotée par le spécialiste de l'épreuve Rhys Millen qui vient de remporter la course de côte de Pikes Peak dans le Colorado (États-Unis). Logique, car s'il est bien une forme de compétition à laquelle la voiture électrique est adaptée, c'est-à-dire où son manque d'autonomie n'est pas un handicap - l'épreuve de Pikes Peak est disputée sur une distance de 20 kilomètres -, c'est bien la course de côte. Autre avantage non négligeable s'agissant de l'épreuve américaine culminant à 4 300 mètres d'altitude, une voiture électrique ne voit pas ses performances baisser avec la pression atmosphérique, contrairement à ses concurrentes qui ont besoin d'oxygène pour faire fonctionner leur moteur thermique.

1 386 chevaux

Mais la performance est là, Rhys Millen a parcouru les 20 kilomètres de distance en 9 minutes 7 secondes et 22 centièmes, et c'est une autre voiture électrique, le prototype fermé Rimac E-Runner Concept-One piloté par le Japonais Nobuhiro « Monster » Tajima qui prend la deuxième place. Développée en Lettonie, la barquette eO PP03 pilotée par Rhys Millen présente une fiche technique impressionnante comparée à la voiture électrique de monsieur tout le monde. Elle est propulsée par des moteurs électriques anglais à flux axiaux développant une puissance cumulée 1 386 ch. Ces moteurs entraînent les 4 roues par...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant