Une éclisse fichée dans l'aiguillage a fait dérailler le Paris-Limoges

le
1
INFOGRAPHIE - Alors que les travaux devraient durer toute la semaine sur place, six questions sur une catastrophe ferroviaire hors norme.
Que sait-on des causes de l'accident?

Les trois enquêtes lancées dès vendredi soir sont toujours en cours. Mais la SNCF est d'ores et déjà convaincue que l'accident est dû à une défaillance d'une éclisse, pièce métallique de 10 kg, servant d'agrafe entre deux rails. En basculant au cœur d'un aiguillage situé à 200 mètres en amont de la gare de Brétigny-sur-Orge, cette pièce de 10 kg aurait provoqué le choc avec le train à destination de Limoges, causant la mort de 6 personnes.

«Le dernier essieu de la troisième voiture a effectivement révélé des traces d'impact», a confirmé Pierre Izard, directeur général délégué de SNCF Infra. Par ailleurs, l'examen de la rame par des techniciens de la SNCF n'a montré «aucune anomalie mécanique» sur la locomotive et les deux voitures qui ne se sont pas couchées, ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 15 juil 2013 à 09:54

    C quand même bizarre...une éclisse boulonnée et sécurisée qui s'échappe d'un endroit, soit (???)...mais qui vient se loger juste ou il faut pour faire dérailler ce train ?...Coïncidence ?...Moi, j'ai dit coïncidence? comme c'est bizarre !...