Une douzaine d'arrestations dans l'enquête sur les explosions de Tianjin

le
0

(Actualisé avec détails) SHANGHAI, 27 août (Reuters) - La police chinoise a procédé à l'arrestation formelle d'une douzaine de personnes dans l'enquête sur les deux explosions qui ont causé il y a deux semaines la mort d'au moins 139 personnes à Tianjin, dans le nord-est de la Chine, a rapporté jeudi l'agence de presse officielle Chine nouvelle. Parmi les suspects figurent le président, le vice-président et trois autres dirigeants de l'entreprise propriétaire de l'entrepôt où étaient stockés les produits chimiques à l'origine des déflagrations, selon l'agence de presse. Le Parquet populaire suprême (PPS) a par ailleurs mis en cause, via son site internet, onze responsables, dix d'entre eux pour des négligences et le onzième pour des abus de pouvoir. Le parquet leur reproche en particulier d'avoir manqué de vigilance dans leur mission de contrôle de la compagnie Tianjin Donjiang Port Ruihai International Logistics, à laquelle appartenait l'entrepôt. Mercredi, Chine nouvelle avait annoncé le limogeage du directeur de l'administration chinoise chargée de la sécurité au travail, accusé d'"infractions graves à la discipline et au droit". Les autorités n'ont pas pour autant fait de lien avec les explosions de Tianjin, survenues le 12 août dernier. En Chine, la colère monte au sujet des règles de sécurité observées notamment dans les zones industrielles et le président, Xi Jinping, a promis que les autorités allaient tirer les leçons de la catastrophe qui a secoué la ville portuaire. Le dernier bilan officiel fait état de 139 morts, mais 34 personnes sont encore portées disparues. (John Ruwitch; Simon Carraud pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant